Comprendre la politique familiale

A l’heure où politique familiale et politique sociale ne sont plus distinguées, il est important d’avoir les idées claires sur ce sujet. 

Robert de Palaminy président des AFC de la Haute-Garonne pendant plus de dix ans a synthétisé les problèmes posés par la loi sur la modulation des allocations familiales. Une vidéo très bien conçue faite par l’UNAF (Union nationale des associations familiales) vous expliquera également clairement le sujet. 

"L’opinion publique est insuffisamment sensibilisée à la promotion de la famille alors que la distinction entre politique familiale et politique sociale se brouille en notre période d’économies budgétaires.

Le principe constitutionnel de participation aux dépenses publiques prévoit que chacun contribue à mesure de sa CAPACITE CONTRIBUTIVE (et non du niveau des revenus). Cela veut dire que l’impôt devrait être à la mesure de ce qui reste après les dépenses obligées des contribuables. Les familles font un investissement pour l’avenir du pays, et ce service doit être encouragé et non découragé.

Mais la politique familiale a souffert en France de plusieurs dérives qui l’affaiblissent :

* La baisse en pouvoir d’achat des allocations = moins pour les familles.
* La TVA, taxe sur la consommation, fait maintenant 85% des ressources de l’Etat. La prise en compte du quotient familial pour l’impôt sur le revenu, qui vise l’équité, ne touche plus qu’une petite partie des ressources = moins pour les familles.
* La branche famille de la Sécurité Sociale a été ponctionnée de façon répétée au profit des autres budgets sociaux = moins pour les familles.

* Et maintenant, par le rabotage des tranches du quotient familial et des allocations des ménages en fonction du revenu, on ferait une première rupture de l’universalité des prestations de solidarité qui en annonce d’autres = menace pour tous.

 

Alors que les mouvements familiaux ne sont pas consultés comme ils le devraient par le Gouvernement, il est d’autant plus nécessaire d’aider les citoyens à voir que ces dérives, non seulement vont contre l’équité sociale et fiscale, mais surtout menacent les atouts démographiques de la France qui a besoin du renouvellement des générations pour le dynamisme de l’économie et l’équilibre des régimes de retraite."

Robert de Palaminy

Et si vous avez  besoin d'explications supplémentaires, vous pouvez cliquer ici. Vous trouverez une présentation de Mériadec Rivière responsable de la politique familiale à la CNAFC.

© 2017 by Mathilde Coquelin. Proudly created with Wix.com